SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Non à la reprise sans conditions sanitaires préalables !
Article publié le 23 avril 2020

LA REPRISE DES COURS SANS CONDITIONS SANITAIRES PREALABLES

C’EST TOUJOURS NON !

Après l’allocution de Blanquer aucune précision au sujet du protocole sanitaire !

Cependant ouvrir les établissements scolaires, réunir 12 millions d’élèves et 900.000 enseignants sans compter les administratifs, les agents territoriaux et la vie scolaire n’est-ce pas mettre en danger la sécurité sanitaire de la population ? N’est-ce pas faire courir le risque d’une nouvelle vague de la pandémie ? N’est-ce pas une mise en danger des enseignants et des élèves ? Les établissements ne vont-ils pas être les vecteurs de propagation du virus ? Compte tenu de l’âge des élèves et des effectifs des classes, comment se dérouleront les transports scolaires, les repas, les activités et les gestes barrières dans le premier degré et le second degré ? Toutes ces questions sanitaires restent sans réponse...

Rappelons-nous que les autorités sanitaires ont prévenu le gouvernement :

- L’Ordre des Médecins souligne que ce choix ne pourra qu’aggraver les risques de pandémie
- Le CHSCT ministériel et l’OMS préconisent un dépistage systématique préalable à toute reprise !
- L’Institut Pasteur annonce que seuls 6% de la population est immunisée !
Par conséquent ouvrir les établissements sans protocole sanitaire c’est réouvrir les portes au virus !
Mais l’Etat reste sourd aux conseils sanitaires et préfère être au service du Medef en organisant sa garderie scolaire !

Avant toute réouverture préalable des établissements nous exigeons des mesures de protection sanitaire :

- Un dépistage systématique et journalier de la totalité de la communauté éducative.
- La désinfection régulière des établissements scolaires
- la distribution de 4 masques FFP2 par jour et par personnel pour la communauté éducative !
- Gel hydroalcoolique
- Les conditions matérielles d’une de distanciation sociale
- La reconnaissance de la maladie imputable au service en tant que maladie professionnel au vu des répercussions que celle-ci pourrait avoir sur les personnes qui ont été touchées

Sans ces mesures de protection nécessaires nous considérerons que l’employeur nous met en danger et nous appellerons les collègues à exercer leur droit de retrait !

N’oublions pas que l’Etat et par conséquent l’employeur ont le devoir de nous protéger !

L’heure est à la résistance :

- Organisons des heures mensuelles syndicales à distance afin d’élaborer une stratégie collective par établissement et bassin géographique !
- Contactons les fédérations de parents d’élèves pour élaborer une lutte commune !
- Exigeons avant toute reprise préalable la tenue d’un CHSCT par établissement.
- Exigeons des conditions sanitaires de protection.
- Demandons aux maires des communes de se positionner contre la réouverture des écoles !
- Faisons de même pour le Conseil Régional pour les lycées et le Conseil Départemental pour les collèges !
- Interpellons les chefs d’établissements, les inspections, notre employeur en leur rappelant qu’en cas de contamination ils seront légalement responsables ! (art 23 du statut des fonctionnaire et Code du travail L 4121-1)

Rédigeons des communiqués de presse pour créer un rapport de force dans la population !

Refusons d’être les sacrifiés et les vecteurs de la pandémie !

Exerçons notre droit de retrait !

N’oublions pas que l’une des premières victime du virus étaient un enseignant !
N’attendons pas les préconisations sanitaires qui seront de toutes les façons tardives et insuffisantes. Alors organisons-nous avant qu’il ne soit trop tard !

SUD Education 77