SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège |

10 / 10 PUBLIC PRIVE contre la régression sociale toutes et tous en grève
Article publié le 8 octobre 2017

Un gouvernement qui tape sur l’école
Conceptions pédagogiques rétrogrades, autonomie accrue des directions des établissements du 2nd degré, réforme annoncée du baccalauréat, sélection à l’entrée de l’Université, suppression massive des CUI, attaques contre les fonctionnaires : le projet d’école du gouvernement ne manque pas de nous inquiéter.

Un gouvernement qui tape sur la fonction publique
Le ministre du Budget a assuré que le gouvernement appliquerait l’objectif de suppression de 120 000 postes dans la fonction publique d’ici à la fin du quinquennat dont 50 000 dans la Fonction Publique d’Etat. SUD Education revendique au contraire la création immédiate de postes à hauteur des besoins. Enfin, le rétablissement du jour de carence est une insulte aux salarié‑e‑s de la Fonction publique en même temps qu’une attaque contre leur rémunération.

Hausse de la CSG : bonjour l’arnaque !
Macron a annoncé remonter le pouvoir d’achat des salarié‐e‐s du privé en supprimant d’un côté les cotisations salariales maladie et chômage prélevées uniquement sur les paies des salarié‐e‐s du privé et en augmentant d’un autre côté la CSG. Macron joue la division en faisant payer aux retraité‐e‐s, aux chômeur‐euse‐s et aux fonctionnaires les « augmentations » de salaires du privé. Dans le même temps, la réforme de l’ISF va faire perdre 2 milliards d’euros à l’Etat au profit des plus riches !

Des attaques coordonnées contre les salarié‑e‑s
C’est bien une logique globale que met en place le gouvernement en privilégiant les plus riches au détriment des plus fragiles. Dans le privé comme dans le public, nous sommes visé‑e‑s par des réformes qui s’inscrivent dans la même stratégie. Plutôt que de morceler les ripostes, l’heure est à unifier nos luttes.

SUD éducation, avec l’Union syndicale Solidaires, appelle à se réunir sur nos lieux de travail et à discuter de l’ancrage d’une grève reconductible et interprofessionnelle. Celle-ci doit se construire dans chaque secteur, y compris l’éducation.